Orgnisation

Handi’Vision Sport Évènement

Baptême de la pirogue, un grand moment d'émotion !

Ce samedi 29 mars, la tension est à son comble pour Apehau et Sébastien, tout doit être parfait pour cette belle journée.

La matinée passe à très grande vitesse, entre la mise en place des barnums, la musique, gérer les imprévus, les invités, etc...

A midi, musique ! les réjouissances sont lancées, avec en toile de fond, une interrogation : Jean Le Cam, notre parrain, sera-t-il à l'heure, car le fait de décaler la date du baptême provoque un téléscopage de dates avec le prologue de la Transat AG2R. Anne, notre marraine et épouse du grand marin, nous rassure, il sera là ! 
Pendant ce temps, nos amis et partenaires défilent, nos pauvres équipiers sont presque perdus devant autant d'attention et de monde. ( pardon à ceux que nous avons ignorés, ce n'était vraiment pas volontaire). 
Les chants Polynésiens rythment ce début de journée, pendant que la pirogue est placée pour la cérémonie. Thérèse et Apehau commencent la mise en place de toutes les personnes sur place, en cercle autour du bateau. 
Apehau prononce avec énormément d'émotion un discours pour nous expliquer le chemin qu'il a parcouru pour trouver le nom de la pirogue et les raisons de son émoi : apporter les traditions Polynésienne en Bretagne, sa terre d'adoption, lui, petit-fils de tailleur de pirogues traditionnelles, le rempli de fierté. 

La prière sera prononcée en Français, Breton et Tahitien, symbolisant ce mélange des cultures. Le public ressent et partage également cette émotion et  c'est dans une ambiance électrique que Anne Le Cam et Apehau dévoilent le nom de la pirogue : "Puaraitu" .
Le Défi

Elle porte bien son nom, validé par les anciens, en Polynésie. Le nom de la pirogue, et ce baptême est d'une importance capitale dans la tradition : la chance autant que l'endurance des rameurs doit porter ce bateau à travers les flots pour relier l'Angleterre à la France.

Les danseuses entrent en piste, en commencant par les plus jeunes déjà très douées. Puis se succèdent les adultes, nullement intimidées par les températures légèrement plus fraiches qu'à Tahiti ! Le spectacle est magnifique, pendant que nos rameurs portent Puaraitu à l'eau pour un premier coup de rame à son bord, accompagnés de Jean Le Cam, tout juste arrivé du prologue qu'il a remporté. Quelle fierté pour notre équipage, c'est un parrain exemplaire !!

Cette journée restera dans nos esprits comme un grand moment de partage, de traditions mélangées et d'esprit d'équipe !
Maruru roa amis Polynésiens !!

Photos : Magalie & Loïc

Écrire commentaire

Commentaires : 0